marche

Quelle est la partie du corps la plus sollicitée en marche ?

Lorsque l’on parle de marche sportive, on pense souvent que seuls les muscles des membres inférieurs du corps travaillent. S’ils sont très largement sollicités, bien d’autres groupes musculaires travaillent, notamment le cœur, les abdominaux, les bras ou encore le dos. Vous l’aurez compris la marche sportive est un sport complet qui a plus d’un muscle à son arc.

La marche, booster musculaire

La marche, surtout pratiquée à une vitesse soutenue, est un exercice complet qui fait travailler en douceur les muscles, en leur permettant de s’étirer et d’améliorer la posture globale. Comme elle favorise également la détente, le sommeil et la libération d’endorphines, marcher non seulement tonifie les muscles de l’ensemble de votre corps, mais stimule également votre énergie.

 

Les jambes & les cuisses en 1ère ligne

La marche sportive sollicite en premier lieu les membres inférieurs et permet de renforcer les muscles des cuisses, les fessiers et les mollets.

Comment fonctionnent ces muscles ?
           
À l’avant de la cuisse, le quadriceps sert à tendre votre jambe et à fléchir la cuisse sur la hanche. À l’arrière, les ischio-jambiers assurent la flexion et la rotation du genou ainsi que l’extension du fémur : ils se contractent chaque fois que vous pliez les jambes. 
Les fessiers sont les muscles les plus puissants du corps. Véritables stabilisateurs, ils nous permettent de tenir debout et donc de limiter les chutes à terme ! Ils sont particulièrement sollicités pendant la marche, surtout à vive allure. Si vous vous attaquez à une côte, vos fessiers se contractent alors intensément et se tonifient progressivement.         
Vos mollets, eux, participent à l’extension des chevilles et jouent un rôle sur l’impulsion.

Contrairement à une idée reçue, il n’y a pas que les jambes et les cuisses qui travaillent quand on marche !

 

Vos abdominaux travaillent en silence

Tout d’abord en accélérant le pas, votre rythme cardiaque modifie votre respiration et cet effort renforce les abdominaux de façon naturelle, sans que vous vous en rendiez compte. De plus, les abdominaux agissent en « véritables stabilisateurs » du corps et sont sollicités en permanence pendant la marche pour maintenir votre corps en équilibre.

 

La marche a du coeur

L’effort que votre cœur fournit est proportionnel à votre vitesse de marche. La marche sportive requiert un effort modéré qui ne présente pas de danger et va muscler votre cœur comme le reste de votre corps… tout en douceur !

 

Le haut du corps est mis à contribution

Enfin, l’allongement et l’accélération du pas en marche sportive (à partir de 100-120 pas par minute) entraînent un mouvement de balancier des bras. Ce mouvement naturel a un effet de renforcement musculaire sur le haut du corps et donc sur l’ensemble des muscles du dos. Pratiquée régulièrement et à bonne allure, la marche sportive ou nordique crée un gainage naturel bénéfique contre le mal de dos.

Sautez le pas et musclez votre corps en douceur, vous verrez que ça marche !

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE